Nina Bernagozzi
Menu                                                                                                

   









   english     text(e)    infos


Siècle fauve, mon berger

 hommage au poème Vek, d’Ossip Mandelstam


Comment se rêve le poète-berger.










Siècle fauve, mon berger (hommage au poème Vek, d’Ossip Mandelstam) / encres sur papier / 162 x 100 cm et 170 x 100 cm / 2020






















vue d’exposition Ianua, galerie Jousse Entreprise, 2022













Mon siècle, mon fauve, qui pourra
Te regarder droit dans les yeux
Et souder de son sang
Les vertèbres de deux siècles ?


Tant que vit la créature
Elle doit porter ses propres vertèbres,
Les ondoiements se jouent
De l’invisible colonne vertébrale.
Tel un tendre cartilage d’enfant,
Voilà comme est le siècle nouveau-né
De la terre.


Pour libérer le siècle dans les chaînes
Pour donner un commencement au monde nouveau
Il est besoin de joindre à la flûte
Les genoux noueux des jours.


Mais elle est brisée ton échine
Mon pauvre siècle abasourdi.
Avec un sourire insensé
Comme un fauve naguère souple
Tu te tournes vers l’arrière, débile et cruel,
À contempler tes propres traces.







VEK

(Le siècle) - poème d’ Ossip Mandelstam - 1922

Extraits/ certaines strophes
















































































© Nina Bernagozzi-2019 / Cannot be used without permission.